Nos instincts dramatiques existent pour une raison… c’est que tout le monde l’a

 Il se trouve que le monde, malgrĂ© toutes ses imperfections, est dans un Ă©tat bien meilleur qu’on pourrait le penser.

Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de prĂ©occupations rĂ©elles. Mais lorsque nous nous prĂ©occupons de tout Ă  tout moment au lieu d’adopter une vision du monde basĂ©e sur des faits, nous pouvons perdre notre capacitĂ© Ă  nous concentrer sur les choses qui nous menacent le plus.
… via:
GapMinder.org

Une partie consiste Ă  accepter que les humains ne voient pas la rĂ©alitĂ© telle qu’elle est.

Il y a trop d’informations pour que nous puissions tout traiter. C’est pourquoi nous avons tous un filtre d’attention dans nos tĂȘtes. Mais ce filtre d’attention est difficile Ă  mettre en place pour nous intĂ©resser davantage aux informations dramatiques, ce qui conduit facilement Ă  une impression stressante et dramatique du monde.

Il a facticitĂ© est habiletĂ© Ă  reconnaĂźtre les types d’histoires courantes qui ont tendance Ă  attirer toute l’attention car elles dĂ©clenchent nos instincts dramatiques.

Les 10 instincts dramatiques en quelques mots

  • L’instinct des Ă©carts:
    Nous avons tendance à diviser les choses en 2 groupes distincts et à imaginer un écart entre eux. 
  • L’instinct de nĂ©gativitĂ©:
    Nous avons tendance à remarquer instinctivement le mal plus que le bien. 
  • L’instinct de ligne droite:
    Lorsque nous voyons une ligne monter réguliÚrement, nous avons tendance à supposer que la ligne continuera à monter dans un avenir prévisible. 
  • L’instinct de peur:
    Nous avons tendance Ă  percevoir le monde comme Ă©tant plus effrayant qu’il ne l’est rĂ©ellement. 
  • L’instinct de taille:
    Nous avons tendance Ă  voir les choses hors de proportion, surestimant (a) l’importance d’un seul Ă©vĂ©nement / personne visible pour nous, et (b) l’ampleur d’un problĂšme basĂ© sur un nombre indĂ©pendant. 
  • L’instinct de gĂ©nĂ©ralisation:
    Nous avons tendance Ă  supposer Ă  tort que tout ou tous les membres d’une catĂ©gorie sont similaires. 
  • L’instinct de destin:
    Nous avons tendance Ă  supposer que (a) le destin de personnes, de cultures, de pays, etc. est prĂ©dĂ©terminĂ© par certains facteurs, et (b) de tels facteurs sont fixes et immuables, c’est-Ă -dire que leur destin est fixe. 
  • L’instinct de perspective unique:
    Nous avons tendance à nous concentrer sur des causes ou solutions uniques, qui sont plus faciles à comprendre et à rendre nos problÚmes plus faciles à résoudre. 
  • L’instinct de blĂąme:
    Quand quelque chose ne va pas, nous blĂąmons instinctivement quelqu’un ou quelque chose. 
  • L’instinct d’urgence:
    Nous avons tendance Ă  nous prĂ©cipiter dans un problĂšme ou une opportunitĂ©, de peur de ne pas avoir le temps et d’ĂȘtre peut-ĂȘtre trop en retard.

Nos instincts dramatiques existent pour une raison et que tout le monde les a.

La clé est de gérer ces instincts, afin que nous puissions penser de maniÚre factuelle et trouver de meilleures solutions basées sur une réelle compréhension du monde.
… via:
ReadinGraphics.com


 via:
GapMinder.org

… via:
GapMinder.org

La plupart d’entre nous ne voyons pas le monde tel qu’il est, car nous filtrons les entrĂ©es Ă  travers un filtre mental qui favorise les informations dramatiques. Nous avons donc tendance Ă  avoir une vision du monde exagĂ©rĂ©e et trop nĂ©gative, ce qui crĂ©e une peur et un stress inutiles.

Lorsque nous nous basons sur de faux faits, nous ne pouvons pas développer de solutions solides ni prendre de bonnes décisions.
… via:
ReadinGraphics.com