Listen to this article

Mieux maütriser son attention
tout un programme !

Jean-Philippe Lachaux est ancien Ă©lĂšve de l’École polytechnique, il est directeur de recherche en neurosciences cognitives au sein de l’unitĂ© Inserm “Dynamique CĂ©rĂ©brale et Cognition” Ă  Lyon. Il est l’auteur du Cerveau attentif. ContrĂŽle, maĂźtrise et lĂącher-prise et du Cerveau funambule. Comprendre et apprivoiser son attention grĂące aux neurosciences, qui ont rencontrĂ© un grand succĂšs.

Vous n’en avez peut-ĂȘtre pas conscience, mais toute votre perception du monde, votre rapport Ă  ce qui vous entoure, aux autres et Ă  vous-mĂȘme sont dĂ©terminĂ©s par un petit quelque chose qui vaut de l’or : votre attention – sans cesse convoitĂ©e et courtisĂ©e, toujours menacĂ©e.

Pourquoi Ă©chappe-t-elle si souvent au contrĂŽle volontaire ? Pourquoi est-il si difficile de rester concentrĂ© ? Que faire pour ne pas se laisser dĂ©river ou pour Ă©viter de papillonner ? C’est dans le cerveau qu’il faut chercher ces secrets, que les neurosciences modernes commencent Ă  pĂ©nĂ©trer.

Enregistré le vendredi 20 octobre 2017, durée du chapitre : 00:19:16

Les cerveaux naissent-ils Ă©gaux ?

JEAN-PHILIPPE LACHAUX. Comme tous les organes du corps humain, celui-ci diffĂšre d’une personne Ă  une autre. MĂȘme les jumeaux n’ont pas un cerveau identique. Les inĂ©galitĂ©s se creusent avec l’Ăąge, le milieu dans lequel Ă©volue l’individu, l’Ă©ducation qu’il reçoit. Il est, en revanche, trĂšs plastique. Toutes les expĂ©riences, tous les apprentissages lui laissent une empreinte. J’aime beaucoup la formule anglaise use it or lose it. Elle montre que, dĂšs qu’on lĂąche, dĂšs qu’on ne l’exerce plus, ses capacitĂ©s s’amenuisent.

Quelle est votre astuce ?
Faire comme si j’avançais sur une poutre. Il y a un point de dĂ©part, un point d’arrivĂ©e. Je dois suivre la trajectoire, sans tomber. Pour cela, pas le choix : regarder droit devant soi. Il faut savoir que des forces analogues agissent sur le corps et sur l’attention : nos yeux et notre buste rĂ©agissent de la mĂȘme maniĂšre au moindre bruit distrayant. L’idĂ©e est donc, comme un ou une gymnaste sur sa poutre, d’utiliser son corps pour ramener doucement l’attention sur la tĂąche qu’on s’Ă©tait donnĂ© Ă  rĂ©aliser : la lecture de son livre, l’Ă©criture de son mail, l’Ă©coute attentive de son interlocuteur. C’est l’Ă©quilibre attentionnel. Plus on remarque tĂŽt que l’attention et le corps sont en train de dĂ©vier, plus on les ramĂšne sans tarder, mais tranquillement.

On peut donc apprendre l’attention ?
DĂšs le plus jeune Ăąge. C’est pour cela que nous avons mis en place le programme Atole (NDLR : pour ATtentif Ă  l’Ă©cOLE). Il est facile de reprocher Ă  quelqu’un d’ĂȘtre distrait
 mais avons-nous jamais appris Ă  garder une attention stable ? L’objectif est d’apprendre aux jeunes Ă  mieux rĂ©agir aux signaux provoquĂ©s par le fameux « circuit de la rĂ©compense ». Il est lĂ  dans notre cerveau pour nous encourager sans cesse Ă  rechercher un sentiment de gratification immĂ©diate.

Ce circuit est parfois trĂšs utile, mais il peut constituer une vraie faille qui va attirer sans fin notre attention sur des sĂ©ries, des vidĂ©os, notre portable
 avec le risque de ne plus pouvoir prendre le temps de lire un livre car la rĂ©compense ne sera pas aussi immĂ©diate. Le programme Atole, qui a dĂ©jĂ  bĂ©nĂ©ficiĂ© Ă  plus de 20 000 Ă©lĂšves, a pour but de valoriser le plaisir de l’attention.

Leparisien.fr

Entretien sur la thĂ©matique de l’attention au Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon.

Partie I. L’attention: qu’est-ce que c’est, comment ça marche
Partie II. L’attention en classe. Questions pratiques et conseils
Partie III. Comment les scientifiques Ă©tudient l’attention
Partie IV. L’attention et les Ă©crans

Ce livre vous invite prĂ©cisĂ©ment Ă  “faire attention Ă  votre attention” dans votre vie quotidienne, pour en tirer un meilleur parti.


Notre Ă©poque est caractĂ©risĂ©e par une abondance de stimulations de toutes sortes et une intensification des Ă©changes et des informations. L’attention, dont la fonction est de sĂ©lectionner Ă  chaque instant ce que le cerveau doit traiter en prioritĂ©, est donc sursollicitĂ©e ! La consĂ©quence ? de Des difficultĂ©s de concentration et des manques d’attention sont plus en plus frĂ©quents. Et soyons rĂ©alistes : nous ne sommes pas prĂšs de revenir Ă  un monde plus simple et moins sollicitant
 Alors mieux vaut comprendre ce qu’est l’attention et quels sont ses mĂ©canismes biologiques, pour en dĂ©duire les bonnes pratiques permettant de revenir Ă  plus de lĂ©gĂšretĂ© et de stabilitĂ©. C’est prĂ©cisĂ©ment l’objectif du MOOC L’attention ça s’apprend.

Cette initiation Ă  la maĂźtrise de l’attention et de la concentration s’adresse Ă  toutes les personnes qui se posent des questions sur ce sujet et sont Ă  la recherche de pistes pour retrouver un peu de maĂźtrise dans ces domaines, que ce soit pour eux-mĂȘmes ou pour d’autres. À la fin de cette formation, vous disposerez de clĂ©s pour dĂ©velopper votre propre attention et pour contribuer Ă  votre tour Ă  cette Ă©ducation auprĂšs d’enfants ou d’adolescents.

Inserm.fr

Intervenants

Fun-mooc.fr > Tous les cours >> L’attention, ça s’apprend !
  • Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche en neurosciences cognitives (unitĂ© Inserm 1028, Centre de recherche en neuroscience de Lyon), fondateur du programme ATOLE.
  • BĂ©nĂ©dicte Terrier, ingĂ©nieur en neurosciences (unitĂ© Inserm 1028, Centre de recherche en neuroscience de Lyon), coordinatrice du programme ATOLE.
  • Marion Recollon-Mingat, psychologue-neuropsychologue, chargĂ©e de suivi des participants Ă  ce MOOC et prochainement doctorante sous la direction de Jean-Philippe Lachau (unitĂ© Inserm 1028, Centre de recherche en neuroscience de Lyon).

À propos du cours

L’Ă©poque actuelle est caractĂ©risĂ©e par une abondance de stimulations de toutes sortes et une intensification des Ă©changes et des informations. L’attention, dont la fonction est de sĂ©lectionner Ă  chaque instant ce que le cerveau doit traiter en prioritĂ© est donc sursollicitĂ©e, avec pour consĂ©quences de plus en plus frĂ©quentes des difficultĂ©s de concentration et des manques d’attention. Comme nous ne sommes pas prĂšs de revenir en arriĂšre Ă  un monde plus simple et moins sollicitant, mieux vaut comprendre ce qu’est l’attention et ses mĂ©canismes biologiques, pour en dĂ©duire de bonnes pratiques permettant de revenir Ă  plus de lĂ©gĂšretĂ© et de stabilitĂ©. C’est l’objet de cette formation qui vous fera dĂ©couvrir, nous l’espĂ©rons, les grandes joies d’une attention bien posĂ©e.

Ce cours s’adresse Ă  toutes les personnes qui se posent des questions sur l’attention et la concentration, et qui sont Ă  la recherche de pistes pour retrouver un peu de maĂźtrise dans ces domaines, que ce soit pour eux-mĂȘmes ou pour d’autres (par exemple les plus jeunes).

Nous vous proposons de suivre pendant ces quelques semaines une initiation Ă  la maĂźtrise de l’attention et de la concentration Ă  travers une dĂ©couverte des mĂ©canismes de ses fonctions dans le cerveau.

À la fin de cette formation, vous disposerez de clefs pour dĂ©velopper votre propre attention et pour contribuer Ă  votre tour Ă  cette Ă©ducation de l’attention auprĂšs d’enfants ou d’adolescents.

Plan du cours

Semaine 0 : Bienvenue !

Semaine 1 : Au fait, l’attention qu’est-ce que c’est ?
1.1 A la dĂ©couverte de l’attention
1.2 L’Ă©quilibre attentionnel
Bilan de la premiĂšre semaine

Semaine 2 : Les grandes forces qui agissent sur l’attention
2.1 Le cerveau et les neurones
2.2 Les neurones et la distraction
Bilan de la deuxiĂšme semaine

Semaine 3 : Une chose Ă  la fois
3.1 Les neurones et la concentration
3.2 Maximoi et Minimoi
Bilan de la troisiĂšme semaine

Semaine 4 : Je réagis aux distractions
4.1 Distractions externes
4.2 Distractions internes
Bilan de la quatriĂšme semaine

Semaine 5 : Un mode d’emploi pour se concentrer
5.1 Je me concentre sur les activités du corps
5.2 Je me concentre sur les activités mentales
Evaluation finale


BONUS : Techniques by Geoffroy de Lagasnerie